Informations

Publié le 20/04/2018
Un groupe de travail co-piloté par l’INERIS et le MEDEF a rédigé un guide méthodologique dont l’objectif est de faciliter la substitution de substances chimiques en décrivant les différentes étapes de cette démarche.
Publié le 20/02/2018
La Commission Européenne a baissé la limite de migration du BPA provenant de vernis ou de revêtements destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires à 0,05 mg/kg d’aliment.
Publié le 30/01/2018
Le comité des Etats membres de l’ECHA a adopté le 14 décembre 2017 la proposition de classement du bisphénol A comme substance extrêmement préoccupante (SVHC) au titre de ses propriétés de perturbateur endocrinien pour l’environnement.
Publié le 20/11/2017
La société Perstorp commercialise la gamme AKESTRA, des co-polyesters transparents aptes à se substituer au polycarbonate dans le secteur du bâtiment et pour la production de contenants alimentaires.
Publié le 20/11/2017
La société EVONIK commercialise la gamme TROGAMID, des polyamides aptes à se substituer au polycarbonate dans divers secteurs (eau potable, médical, électrique/électronique, automobile, optique, …).
Publié le 26/06/2017
Soy-PK est une résine biosourcée alternative aux résines époxy à base de bisphénol A, pour des applications dans le domaine des contenants alimentaires métalliques.
Publié le 26/06/2017
Après évaluation de l’impact socio-économique, le SEAC a adopté la proposition de restriction de quatre phtalates : le DEHP, le DBP, le DIBP et le BBP.
Publié le 22/06/2017
Le comité des Etats membres de l’ECHA a adopté le vendredi 16 juin la proposition de classement du bisphénol A comme substance extrêmement préoccupante (SVHC) au titre de ses propriétés perturbateur endocrinien.
Publié le 11/04/2017
Le Styrène-Méthyl Méthacrylate (SMMA) est un copolymère sans bisphénol A apte à remplacer le polycarbonate et d’autres polymères transparents (PMMA, SAN, …) pour des applications dans divers domaines (médical, alimentation, ...).
Publié le 09/12/2016
Dans le cadre d’une expertise publiée en octobre 2016 portant sur les jouets et équipement en matière plastique, l’ANSES a identifié des alternatives aux phtalates dans les jouets pouvant être mis à la bouche par enfants de moins de 3 ans.